Menu Menu

> >

flux rss     fb     youtube        
   

Installation électrique domestique Le Tableau de Répartition (TR)


Pédagogie - Référentiel     BAC PRO MELEC
Compétences :
C1 - Analyser les conditions de l’opération et son contexte.
C3 - Définir une installation à l'aide de solutions préétablies.
C11 - Compléter les documents liés aux opérations.

Tâches :
T1-1 - Prendre connaissance du dossier relatif aux opérations à réaliser, le constituer pour une opération simple.
T1-3 - Vérifier et compléter si besoin la liste des matériels électriques, équipements et outillages nécessaires aux opérations.

Connaissances associées :
Distribution : installations électriques (domestique)
Ressources et outils professionnels : Ressources documentaires d'une opération, caractéristiques des bâtiments.

Sommaire :
1. Présentation du Tableau de répartition
2. Répartition des circuits - NF C 15-100 Amendement 5
3. Raccordement du Tableau de répartition
4. Catalogues Legrand


Installation électrique domestique 1. Présentation du Tableau de répartition :

  1.1. Rôle du tableau de répartition :

Le Tableau de Répartition (TR) est placé dans la Gaine Technique du Logement (GTL), elle même située dans la buanderie de la maison ci-dessous.


Le tableau de Répartition (TR) est raccordé juste en dessous du Panneau de Contrôle (PC), il assure :
    • La séparation des différents circuits.
    • La protection de chaque circuit contre les surintensités et courts-circuits.
    • La protection des personnes.
    • La protection contre les surtensions.
    • Les fonctions annexes de commande et de régulation.




  1.2. Constitution :

Le tableau de répartition comporte :
    • Un répartiteur de Phase (bornier rouge ou noir).
    • Un répartiteur de Neutre (bornier bleu).
    • Un répartiteur de Terre - PE (bornier vert).
    • Des barres de pontage (peigne isolé) de Phase et de Neutre.
    • Des dispositifs de protections pour les personnes : interrupteurs ou disjoncteurs différentiels haute sensibilité (30 mA).
    • Les dispositifs de protection contre les surintensités des circuits et du matériel : disjoncteurs divisionnaires ou coupe-circuits à cartouches.
    • Les dispositifs de protection contre les surtensions : parafoudre.
    • D'autres appareils modulaires tels que télérupteurs, contacteurs, relais heures creuses pour chauffe-eau à accumulation, délesteur, transformateur de sonnerie, programmateur, sonnerie, gestionnaire....


Installation électrique domestique 2. Répartition des circuits :

  2.1. Protection d’un circuit :

Un circuit électrique doit comporter à son origine un dispositif de protection contre :
      • Les surcharges : élévation anormale de l’intensité traversant le circuit durant un certain temps.
      • Les courts-circuits : provoquant une élévation très forte et rapide de l’intensité.
On utilise pour cela exclusivement des disjoncteurs protégeant chacun un circuit dédié (éclairage, prise, volet, etc.) la protection par cartouche fusible associé à un porte fusible étant devenue interdite.
Ces appareils doivent comporter le sectionnement du Neutre, et l’identification ou le repérage du circuit qu’ils protègent.


  2.2. Règles pour la division des circuits Amendement A5 :

1ère règle : l’éclairage est réparti de préférence entre plusieurs circuits, de même pour les prises de courant.
2ème règle : les circuits sont spécialisés en fonction des appareils qu’ils desservent et ces circuits ont chacun une protection distincte. Exemples : PC, chauffe eau, machine à laver…
3ème règle : le nombre de points lumineux sur un même circuit ne doit pas dépasser 8 avec une protection exclusive par disjoncteur 16A (protection par fusible interdite).
4ème règle : un dispositif différentiel de sensibilité 30mA protège un maximum de 8 circuits.
4ème règle : les nombre de prise de courant par circuit est de 8 pour une section de 1,5mm² (disjoncteur 16A) et 12 pour une section de 2,5mm² (disjoncteur 20A), la protection par fusible est interdite.
5ème règle : tous les circuits sont munis d’un conducteur de terre PE (vert/jaune) de section égale aux autres conducteurs du circuit et sont protégés par un Dispositif Différentiel à courant Résiduel (DDR) 30 mA.
6ème règle : pour un même circuit, tous les conducteurs actifs (Phase et Neutre) et le conducteur de protection (PE) sont de section identique.
7ème règle : un conducteur de Neutre ne peut être commun à deux circuits.


  2.3. Norme NF C 15-100 Amendement A5 :

Nature du circuit Section conducteur cuivre (mm²) Calibre protection (A) Equipement – Condition d’installation
Disjoncteur Fusible
Prise de courant (PC) PC 16A 2,5 mm² 20 A **INTERDIT** 12 socles maxi par circuit
1 circuit de 6 socles maxi dans la cuisine à positionner sur le plan de travail
PC 10/16A 1,5 mm² 16 A **INTERDIT** 8 socles maxi par circuit
PC commandée 1,5 mm² 16 A **INTERDIT** 1 interrupteur de commande pour 2 PC maxi (dans la même pièce) - 1 télérupteur ou 1 contacteur peut commander plus de 2 socles
PC spécialisée 16A 2,5 mm² 20 A **INTERDIT** Machine à laver, sèche linge, lave linge, lave vaisselle, congélateur, four, etc…
Volet Roulant Volet roulant 1,5 mm² 16 A **INTERDIT** Volet roulant motorisé
Eclairage lampe Eclairage 1,5 mm² 16 A **INTERDIT** 8 points d'éclairage maxi par circuit
Chauffage électrique radiateu Convecteurs, panneaux radiants (mono) 1,5 mm² (2250W) 10 A **INTERDIT** Nombre d’appareils limités par la somme des puissances
2,5 mm² (4500W) 20 A **INTERDIT**
4 mm² (5750W) 25 A **INTERDIT**
6 mm² (7250W) 32 A **INTERDIT**
Plancher chauffant électrique Plancher chauffant (monophasé) 1,5 mm² (1700W) 16 A **INTERDIT** Seuls les disjoncteurs doivent être utilisés pour la protection contre les surintensités
2,5 mm² (3400W) 25 A
4 mm² (4200W) 32 A
6 mm² (5400W) 40 A
10 mm² (7230W) 50 A
Chauffe eau électrique Chauffe-eau 2,5 mm² 20 A **INTERDIT** Circuit spécialisé
VMC VMC 1,5 mm² 2 A **INTERDIT** Le circuit VMC doit comporter un dispositif d’arrêt, le disjoncteur assure cette fonction
Plaque chauffante Plaque de cuisson ou cuisinière 6 mm² mono 32 A **INTERDIT** 1 circuit spécialisé doit être prévu (boîte de connexion ou socle de prise de courant)
2,5 mm² tri 20 A **INTERDIT**
Four électrique Four indépendant 2,5 mm² 20 A **INTERDIT** Circuit spécialisé
Autres circuits 1,5 mm² 16 A **INTERDIT** Compris le Tableau de Répartition (TR)
2,5 mm² 20 A **INTERDIT**
4 mm² 25 A **INTERDIT**
6 mm² 32 A **INTERDIT**




Installation électrique domestique 3. Raccordement du Tableau de répartition :

  3.1. Le disjoncteur général de branchement (AGCP) :

L'Appareil Général de Commande et de Protection (AGCP) est le disjoncteur différentiel en tête de l'installation électrique, il est placé dans le Panneau de Contrôle.
Il appartient au fournisseur d'énergie.
Le choix de la section des conducteurs à placer sur le disjoncteur général se fait en fonction de son courant de réglage qui est fonction de la puissance souscrite sur l'abonnement électrique.
Le tableau ci-dessous regroupe les calibres en ampères A (courant de réglage du disjoncteur) en monophasé, les puissances souscrites en kilovoltampères kVA et les sections des conducteurs à utiliser en mm².
Courant réglé au disjoncteur général de branchement (AGCP) Puissance souscrite (mono) Section mini des conducteurs en cuivre
15 A 3 kVA 10 mm²
30 A 6 kVA 10 mm²
45 A 9 kVA 10 mm²
60 A 12 kVA 16 mm²
90 A 15 kVA 25 mm²


  3.2. Principe de raccordement et identification :

Les conducteurs provenant des différents circuits sont ramenés vers le tableau de répartition et passent par la goulotte de la GTL.

  • Il faut raccorder les conducteurs PE (vert/jaune) au bornier de terre, celui-ci est relié à la barrette de coupure de terre.
barrette de coupure de terre barrette de coupure de terre
  • Lorsque les dispositifs différentiels et les disjoncteurs divisionnaires sont placés dans le tableau, il faut positionner et raccorder les peignes des potentiels phase et Neutre.


  • Ensuite il faut raccorder les conducteurs les alimentation aux dispositifs différentiels puis les différents départs sous les disjoncteurs divisionnaires. On veille bien à ranger les conducteurs et en les alignant et faire en sorte qu'ils soient tous parallèles.



  • Pour valider vos raccordements, il faut vérifier l'absence de court-circuit sur les différents départs en aval des disjoncteurs entre Phase-Neutre, Phase-PE et Neutre-PE.

  • Pour assurer la protection des personnes il faut :
          - Vérifier la continuité des conducteurs PE du bornier vers les différents PE de l'installation.
          - Fermer les ouvertures du tableau à l'aide des obturateurs.

Tableau de répartition avec obturateurs


  • Enfin on repére les différents départs avec les étiquettes.
Les étiquettes ci-dessous peuvent être utilisées pour identifier les différents départ contenu dans le tableau de répartition.
Elles doivent être insérées dans le porte étiquettes du disjoncteur.
Etiquettes identification disjoncteurs et départs protégés
Présentation du tableau de répartion et de ses constituants


  3.4. Exemple de raccordement :

Le schéma multifilaire ci-dessous est un exemple de tableau de répartition (studio surface = 20 m²).
Obtenir Adobe Flash Player
Exemple de schéma multifilaire du Tableau Général Basse Tension (Tableau de répartition)



L'animation ci-dessous permet de comprendre le raccordement du tableau de répartition des appareils de protections aux récepteurs.
Identifier les deux erreurs présentes sur le schéma.
Cliquer à gauche des disjoncteurs pour faire apparaître les calibres des appareils et au dessus des récepteurs pour afficher la section des conducteurs.
Obtenir Adobe Flash Player
Raccordement des appareil électriques présents dans le TGBT

Exercice animé de raccordement du tableau de répartition d'un studio (schémas unifilaire / multifilaire et représentation du tableau de répartition).



Installation électrique domestique 4. Catalogues Legrand :

Tableaux Legrand :


GTL et goulotte :


Disjoncteurs Legrand :


flux rssPour suivre les mises à jour du site, cliquez ici !!
fb youtube
*** 2012-2017 - CP@ ***